Le facteur humain est le plus déterminant pour la sécurité de pilotes. Ma technique est-elle suffisante pour appréhender les conditions du jour ? Quel est mon état de fatigue réel ? La pression du résultat en compétition ne fait-elle perdre mes repères sécuritaires ? ...

«Le bon pilote n’est pas celui qui est le plus performant techniquement, c’est celui qui sait rester dans sa zone de maîtrise».

Facteurs humain

En projet 2012, la ligue souhaite organiser cette formation à destination de tous.